Chroniques·Romance paranormale

Cupidon malgré moi – Blandine P. Martin

cupidon-malgre-moi-736526-250-400Editions Boz’Dodor – 14 Février 2016
151 pages

Résumé :
Cupidon, c’est moi. Enfin, mon véritable nom, c’est Antoine. Non ce n’est pas une blague de mauvais genre, ni même une méthode de séduction douteuse. Je suis né ici, à Epsilem, un lieu que seuls les anges peuvent atteindre et voir. Je ne connais pas mes parents, à vrai dire, je ne sais même pas si j’en ai. Des nourrices m’ont élevé, et, sans me demander mon avis, on m’a confié cette fichue mission : faire en sorte que les humains trouvent l’amour. C’est pas de bol ! Moi qui ne peux pas les voir en peinture ! Ils sont idiots, grossiers et superficiels. C’est donc, contre ma volonté, que je suis devenu missionnaire d’un sentiment que je ne connais même pas !
Pour mon anniversaire, la tradition veut que je prenne en charge un humain désespéré. La mission s’avère bien plus complexe que prévu quand j’apprends que la personne dont je suis chargé s’avère être une jeune femme gravement malade. Me voici donc parti pour la Thaïlande profonde…

Mon avis :
Comme tout ange ayant atteint l’âge de 50 ans, Antoine se doit d’être initié au rituel de passage. Pour mission, il devra faire trouver l’amour à Mila, une jeune thaïlandaise qui n’en a plus que pour quelques semaines à vivre. Tâche ardue pour lui, quand on sait que, d’une part, il déteste les humains et, d’autre part, bien qu’il soit Cupidon, l’amour est un sentiment inconnu pour lui. Il semblerait pourtant que Jules, en l’envoyant mener cette mission sur terre, ne lui ai pas tout dit…

C’est un peu à l’aveugle que je me suis lancée dans cette lecture après avoir quand même lu le résumé. Dès les premières pages, nous voici lancés dans une romance fantastique. L’intrigue est bien menée, on se doute dès les premières pages de ce qui va s’ensuivre, ou si les choses ne sont pas limpides, on se laisse aller au doute. La plume de l’auteure est fluide, agréable à lire. L’histoire est légère, fraiche et sans fioritures, on se laisse vite prendre au jeu !

Je me suis attachée aux personnages et, contre toute attente, c’est Mila qui m’a le plus émue. Cette vétérinaire qui vit depuis des années en Thaïlande n’en a plus que pour que quelques semaines à vivre. Pourtant, elle a toujours en elle force et courage, et elle sait très bien que l’amour n’est pas pour elle, et pourtant…
Antoine, est l’ange de l’amour, Cupidon comme on le connait si bien. Il a été élevé par sa nourrice, Ronnie, la seule pour qui il semble éprouver des sentiments. Sa vie à Epsilem est différente des autres anges, car il est différent, et il l’apprendra plus tard. Sa mission le changera également.

En conclusion : Une petite romance fraiche, légère et sans fioritures. J’ai passé un sympathique moment de lecture. Idéal pour se vider la tête entre deux lectures plus prenantes !


Je remercie Blandine P. Martin pour ce Service Presse
sa page Facebook
Son site

Publicités

Une réflexion au sujet de « Cupidon malgré moi – Blandine P. Martin »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s