Chroniques·Erotique

Hors du ring – Juliette Di Cen

hors-du-ring-767625-250-400Auto-édition – 1 Mai 2016
27 pages

Résumé :
Amandine a un problème : son coloc. Ou plutôt, son incapacité à en faire plus qu’un colocataire. Seul un traitement de choc va lui donner le coup de pouce nécessaire. Que des témoins assistent à la scène n’est qu’un détail. Un très gros détail…
Dans la moiteur des vestiaires d’un club de boxe, les corps se chauffent, se heurtent, s’empoignent, pour le plus grand plaisir de tous ses membres.

En nouvelle bonus : L’invitation…

 Mon avis :
Amandine fantasme sur son colocataire, mais pour le moment, lui n’a pas l’air de vouloir plus que cette colocation. Ce dernier de par ses frasques la pousse à entrer dans le vestiaire du club de boxe où il s’entraîne. Et là, les choses vont changer…

Lukas est kiné, il a jeté son dévolu sur Jane, qui ne semble pas le remarquer. Il travaille dans un club très select, mais il risque d’y perdre son âme en continuant.. Jane, pour son anniversaire reçoit une invitation pour se rendre dans ce fameux club, et l’employé choisi pour son massage, est… Lukas !

Ce n’est pas une, mais deux novellas que nous livre Juliette Di Cen. A peine sorti, je me suis jetée dessus, car maintenant, on le sait, j’aime la plume de cette auteure. Difficile d’émettre un long avis sur six peu de pages, de ce fait, je le fais en globalité.
Le récit est intense, piquant.. Et oui, le coup de chaud arrive rapidement.. Et là, c’est la descente aux enfers, car c’est trop court… Frustration, mais pur plaisir de lecture !! La première nouvelle est très hot, multipartenaires. Quant à la seconde, elle est pleine de sensualité, de douceur !
La plume de Juliette Di Cen, comme à son habitude est fluide, très agréable à lire. Et l’humour reste présent.

Concernant les personnages, je me suis attachée direct à eux, et j’avoue, j’aurais aimé en savoir plus. Un petit plus pour Eric et Amandine (la première nouvelle).

En bref : j’ai passé un excellent moment, bien que trop bref, avec cette lecture. Juliette Di Cen a de nouveau manié sa plume avec brio, mais elle me laisse sur ma faim, car j’aurais aimé en avoir un peu plus…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s