Chroniques·Romance contemporaine

Il suffit d’une nuit, T.1 – Frédérique Arnould

il-suffit-d-une-nuit--tome-1--771495-250-400
Editions L’Ivre Book (Romance) – 21 Mai 2016
95 pages

Résumé :
Cela fait un an que Théa est plongée dans la dépression. Quand enfin elle parvient à remonter la pente, une nouvelle catastrophe lui tombe dessus.
Difficile dans ces conditions de s’ouvrir à l’amour…
C’est pourtant bien lui qui va venir frapper à la porte de la jeune femme. Théa devra alors surmonter les obstacles qui se dressent devant elle et se battre pour tenter de renouer avec le bonheur. Mais cela sera-t-il suffisant ?

Mon avis :
Thea a du mal à remonter la pente depuis que son mari est parti. Seule avec son fils Bastien, elle tente malgré tout de garder la tête haute pour lui. Tout bascule de nouveau quand elle apprend une mauvaise nouvelle, encore !!
La seule personne qui lui permet de croire encore à l’amour est Julien, mais ce dernier n’est peut-être pas celui qu’elle doit choisir. Pourtant, lui malgré tout, c’est elle qu’il a choisi. Aura-t-elle droit au bonheur ?

C’est avec plaisir que je me suis lancée dans ce livre. L’intrigue est bien menée, et dès le départ, je me suis sentie captivée par l’histoire. On y retrouve beaucoup d’émotions, des obstacles qui viennent entraver la relation entre les deux protagonistes, et surtout, le gros plaisir que j’ai eu, c’est de pouvoir me replonger dans certains lieux de ma Lorraine natale qui ne me sont pas inconnus…
La plume de Frédérique Arnould reste fluide et toujours agréable à lire.

Je me suis attachée aux personnages, ils sont très touchants. Théa est une jeune femme de 36 ans qui vit depuis un an dans la dépression. Son « rayon de soleil », c’est son fils, Bastien. Quand elle tente de se remettre à flot, on lui annonce une nouvelle qui la déstabilise encore une fois. Malgré les tentatives de sa sœur ou de sa meilleure amie, pour lui faire retrouver le sourire et l’amour par la même occasion, celle-ci ne semble pas vouloir passer outre. Pourtant une personne la fait frémir, ressentir de nouveau des sentiments, mais ce dernier est plus jeune qu’elle et surtout, elle n’est pas sûre de pouvoir s’établir dans une relation, car elle ne sait ce qu’envisage l’avenir pour elle.
Julien, a 24 ans, c’est le fils d’Ingrid, la meilleure amie de Théa. Revenu du Canada après une rupture, il ne sait encore s’il restera là ou repartira là-bas. C’est un passionné de botanique. Chaque fois qu’il croise Théa, il voit en elle son âme sœur, et pour lui, c’est Elle ! Il est prêt à aller par monts et par vaux pour qu’enfin, ils puissent être ensemble…

En bref : j’ai passé un très bon moment avec ce livre. Bien qu’assez court, il ne nous laisse pas un moment de répit, et l’histoire nous montre bien que l’amour n’a pas d’âge !! Il s’agit d’un premier tome, et en le refermant, j’ai hâte de pouvoir lire la suite !


Je remercie Frédérique Arnould pour ce Service Presse
Sa page Facebook
Son site

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s