Chroniques·Romance historique

La chronique des Bridgerton, T.5 : Eloïse – Julia Quinn

la-chronique-des-bridgerton,-tome-5---eloise-776321-250-400Editions J’ai Lu pour Elle (Aventures & Passions) – 1er Juin 2016
286 pages

Résumé :
Après la disparition tragique de sa femme, sir Phillip est totalement désemparé. Comment va-t-il faire pour élever ses enfants traumatisés par la maladie de leur mère ? Comment leur apprendre la tendresse, lui qui ne sait pas exprimer ses émotions ? Pourquoi ne proposerait-il pas le mariage à miss Bridgerton, avec qui il entretient une relation épistolaire ? Surprise, mais en même temps troublée, Eloïse, qui ne fait rien comme tout le monde, quitte Londres en secret pour rejoindre cet homme qu’elle n’a jamais vu.

Mon avis :
Après la mort de sa femme, Sir Phillip entretient une relations épistolaire avec Eloise Bridgerton, la cousine au 4e degré de feu son épouse. Lors d’une de ces missives ce dernier, après quelques temps, propose le mariage à Éloïse, en laquelle il voit une « mère » pour ses enfants principalement. A 28 ans, Éloïse entrevoit cette possibilité de mariage et prend la fuite pour aller rencontrer cet homme. Mais une fois sur place, ne s’est-elle pas fait des illusions ? Saura-t-elle apprivoiser les jumeaux qui sont de véritables démons et, surtout, réussira-t-elle à conquérir le cœur de leur père ?

Depuis le début, je suis fan de cette série. Ici, l’intrigue est encore une fois bien menée. Toutefois, contrairement aux autres tomes, je n’ai pas été totalement captivée par l’histoire. J’y ai ressenti des longueurs, un manque de rythme dans le récit. L’humour est toujours de mise, mais quelque peu absent. La romance quant à elle, manque de « mordant ».
La plume de Julia Quinn reste fluide et agréable à lire.

Je me suis attachée aux personnages, mais pas comme je l’aurais voulu. Eloise, au fil des tomes, m’a toujours bien plu, et ici, elle reste égale à elle-même. Bavarde, franche, téméraire.
Sir Phillip, a vécu une enfance assez difficile. Après la mort de Marina, son épouse, il ne sait comment gérer ses enfants. Mais c’est surtout qu’il a peur de reproduire le même schéma que son père. Difficile à cerner au début, on sent qu’il cache une profonde blessure, et surtout qu’il n’arrive pas s’ouvrir. Mais notre chère Mademoiselle Bridgerton va savoir y faire….

En bref : J’ai passé un moment sympathique avec ce tome. Pourtant, contrairement aux précédents, j’ai trouvé qu’il manquait de rythme et que l’histoire était un peu plate. Dommage !! Mais je ne manquerais pas de lire les suivants, car une fois que l’on rencontre la famille Bridgerton, on ne peut plus s’en passer !!!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s