Chroniques·Romance paranormale

Les cavaliers de l’Apocalypse, T.4 : Pestilence – Larissa Ione

les-cavaliers-de-l-apocalypse,-tome-4---pestilence-735994-250-400Editions Milady (Bit-lit) – 22 Avril 2016
428 pages

Résumé :
La fin des temps approche. Les cavaliers de l’apocalypse devront choisir de préserver leur humanité et combattre aux côtés du bien ou, au contraire, embrasser leur destinée et déchaîner l’Enfer sur Terre. Perdu au milieu de nulle part, Reseph ignore tout de sa propre vie excepté son nom. Lorsqu’une jeune femme, Jillian Cardiff, lui porte secours, il tombe immédiatement sous son charme. Et c’est réciproque. Mais Reseph se révèle être l’effrayant Pestilence, qui a semé la mort et la destruction parmi les hommes. Un passé terrifiant qu’il devra affronter s’il veut sauver le futur qu’ils désirent tous les deux.

Mon avis :
Après avoir été sorti de Sheoul par Reaver, Reseph se réveille nu au milieu de nul part. Ce dernier, secouru par Jillian Cardiff, est amnésique. Il ne se souvient que de son prénom. Malgré tout, des bribes de souvenirs lui reviennent, même si de prime abord, il pense que c’est son imagination qui lui joue des tours. Attiré par la jeune femme, peu à peu, il retrouvera son identité, son passé qui ne s’avèrent pas glorieux. Mais ce n’est pas lui, c’est Pestilence qui a semé le chaos sur son passage… Et Jillian, l’aidera à s’en sortir, car elle aussi est tombé sous le charme du cavalier, qui, malgré tout l’attire indéniablement et plus encore. Elle fera ce qu’elle peut pour que ce dernier redevienne le « Reseph » qu’il a été avant que son sceau ne soit brisé, même si celui-ci maudit ses actes passés !

J’avais hâte de découvrir ce dernier tome et notamment le personnage de Reseph, qui nous a fait damné durant les trois premiers tomes. L’intrigue est bien menée. Je me suis laissé captiver par l’histoire dès les premières pages, l’ennui ne s’est fait sentir à aucun moment, et c’est à bout de souffle que je suis parvenue à la chute. Le récit est très bien rythmé, elle ne lésine pas sur l’action, les rebondissements, mais aussi les révélations, le tout avec humour.
La plume de Larissa Ione reste fluide, agréable à lire.

Je me suis attachée aux personnages, tous deux sont touchants. Reseph, comme on le sait, a eu son sceau brisé. Devenu Pestilence, il a semé le chaos partout où il passait. Redevenu Reseph, c’est amnésique qu’il est sorti de Sheoul. Accueilli par Jillian, il tombe sous le charme de la jeune femme, et c’est une première pour lui. C’est un « homme » attachant, tendre, qui, une fois qu’il a retrouvé sa mémoire s’en veut énormément. Son salut : la jeune femme, et pour lui, c’est une première, jamais il n’était tombé amoureux !
Jillian est une jeune femme qui vit au milieu de nul part. Attaqué par des démons quelques temps auparavant, elle refait sa vie, seule. Quand elle retrouver le cavalier, elle ne sait qui il est, mais est très attirée par ce dernier. Malgré tout, quand elle apprend qui il est vraiment, et qu’il a joué sa part dans sa mésaventure, elle est décidée à l’aider. Elle a beau vouloir fuir, Reseph est ancré en elle, elle ne peut vivre loin de lui.. C’est une jeune femme forte et déterminée.

En bref : j’ai passé un excellent moment avec ce tome. Intense, riche en action, rebondissements et révélations, le tout sur un ton plein d’humour, l’auteure ne nous laisse pas de répit. Vu les révélations qui nous sont faites, j’ai hâte de découvrir le tome 6 de la série « Demonica », qui en fait n’est que la suite…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s