Chroniques·Dystopie

Lebenstunnel, T.1 : Allégeance – Oxanna Hope

lebens-oxanna
Auto-Edition – 30 Janvier 2017
375 pages
Version numérique

Résumé :
Et si le dénouement de la Seconde Guerre mondiale n’était pas celui que l’on connaissait ?
200 ans après la victoire d’Hitler, Germania n’est plus un mythe. La race aryenne tant espérée par le Führer domine le monde et toutes les autres ethnies ont été éradiquées de la planète.
Krista, jeune Aryenne, travaille dans un Lebensborn. Elle a été élevée dans le moule de la race pure et ne connaît que ce mode de vie, jusqu’au jour où elle suit malgré elle une femme dans les égouts de la ville. Ce qu’elle y découvre va ébranler toutes ses convictions et peut remettre en question le fonctionnement même du monde dans lequel elle vit.

Mon avis :
Nous voici des années après que les Allemands aient gagné la Seconde Guerre Mondiale. Krista vit à Germania, là où, ne vivent que des êtres parfaits : les aryens, ces gens aux cheveux blonds et aux yeux bleus. S’ils n’entrent pas dans le moule, ils mis au rebut et exterminés.

Un soir, en rentrant de son travail, la jeune fille était loin de se douter que sa vie allait changer et que sous ses pieds vivaient d’autres personnes. Par la contrainte, elle entrera dans leur « monde » et pour survivre, elle n’aura d’autre choix que de les suivre… Elle découvrira qu’à la surface, beaucoup de choses n’étaient pas si parfaites et que sa vie n’était que mensonges. Pour survivre, elle n’aura d’autre choix que de les suivre…

Comme à chaque fois, je ne peux résister à un nouveau titre de cette auteure. L’intrigue, qui est originale, est très bien menée. Je me suis laissée entraîner pas l’histoire, qui est captivante, intense, riche en actions et rebondissements. Le récit est très bien rythmé, et, de par sa plume, Oxanna Hope, nous immerge complètement dans ce roman dystopique et uchronique.

Si au départ, j’ai eu un peu de mal, j’ai fini par m’attacher aux personnages et plus particulièrement à Elias et Krista. Cette dernière, âgée de seulement 17 ans fait partie de la race Aryenne, celle de la perfection de Germania. Alors qu’elle pensait que sa vie était en quelque sorte parfaite, elle s’apercevra qu’au final, elle a été bernée, trahie. Malgré tout, elle est courageuse et s’affirme au fil du temps.
Elias lui, fait partie du groupe vivant dans les souterrains. S’il se dit juif, il n’est pas seulement ça. Téméraire, il n’hésitera pas à faire face au Conseil des groupes et à mener sa bataille, même s’il doit se mettre à dos un bon nombre de personnes.
Tous deux vont être réticents l’un face à l’autre, ils finiront par se rapprocher, mais aussi à s’éloigner.

En bref : j’ai passé un très bon moment avec cette lecture. L’histoire est captivante, intense, riche en actions et rebondissements. Et encore une fois, quand je referme ce livre, je n’ai envie de dire qu’une chose à l’auteure : « Sadique !! ». Elle me laisse sur ma faim… Vivement la suite !!


sp

Publicités

Une réflexion au sujet de « Lebenstunnel, T.1 : Allégeance – Oxanna Hope »

  1. Coucou, bel avis!!! Je confirme concernant le sadisme de Oxanna lol. J’ai également adoré son nouveau roman et je veux la suite… Bon week-end et belles lectures!!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s