Chroniques·Romantic suspens

Secret Love – Lucy Allen

secret-love-l-integrale-872730-264-432Editions Addictives – 23 Février 2017
500 pages

Résumé :
Il l’agace autant qu’il l’attire !
Alex est une jeune Française fraîchement débarquée à San Francisco. Elle a décroché le job de ses rêves, trouvé un colocataire sympa, Jérémy, et se sent enfin à sa place. Jusqu’à sa rencontre avec Oliver, le frère de Jérémy. Tyrannique avec ce dernier, Oliver sait pourtant se montrer charmant avec Alex. Mais il semble jouer à un double jeu dangereux, et Alex pourrait bien être tombée dans un piège aux terribles conséquences. Se méfier le jour de l’homme qui lui fait passer des nuits torrides, voilà un sacré défi !

Mon avis :
Alors qu’elle effectue son stage afin de valider sa dernière année d’études en communication, Alex prend une colocation avec Jeremy. Elle rencontrera par la suite, le frère de ce dernier, qui, ne la laisse pas indifférente. Mais Oliver, grand PDG ne s’attache à personne : il est marié à son travail. Pourtant, la jeune femme ne le laissera pas insensible et ses sentiments en surprendront plus d’un, lui le premier. Dans un même temps, côté travail, il entame des négociations avec la start-up pour laquelle travaille Alex, mais les choses ne vont pas être simples : quelque chose ne va pas… A lui de le découvrir sans mettre en danger sa relation avec la jeune femme !

Un résumé qui m’avait attiré et qui a tenu ses promesses, vu que j’ai dévoré le livre en 24 heures à peine. L’intrigue, certes déjà-vue, est bien menée. Si dans un premier temps, la lecture ne m’a pas emballé plus que cela, je me suis rapidement laissé captiver par l’histoire. Le récit a un bon rythme. Emotions, suspens, action et rebondissements s’y mêlent au fil des pages.
La plume de Lucy Allen est fluide, agréable à lire.

Je me suis attachée aux personnages. Alex est une jeune française, partie faire son stage de fin d’études à San Francisco. Elle est facile à vivre, enjouée et pleine de vie. Si on peut la croire docile, elle n’en est pas moins déterminée, volontaire : c’est un sacré petit bout de femme.
Oliver est PDG. Il a repris les rênes d’Alpha Med, à la mort de son père. C’est un homme froid, distant, hyperprotecteur et un tantinet trop paternaliste que l’on rencontre dans un premier temps. Mais quand on creuse un peu, sous la surface, c’est un homme tout autre que l’on a sous les yeux : un homme blessé par le passé, qui a refoulé ses émotions.

En bref : j’ai passé un très bon moment avec cette lecture. Une histoire captivante, riche en émotions, action et rebondissements. Je n’ai pas vu les pages défiler !


sp

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s