Chroniques·Romance contemporaine

La Confrérie des chats de gouttière, T.2 : La colère de Ben – Adeline Dias

la-colere-de-ben-tome-2-881457-264-432Rebelle Editions – 20 Février 2017
190 pages

Résumé :
La Confrérie des Chats de Gouttière est un groupe de cinq amis d’enfance dont les destins se croisent et se séparent pour mieux se retrouver. Benoit est un homme d’affaires à qui tout réussit ou presque. Charlotte, la femme dont il est amoureux depuis l’adolescence va se marier avec Jeremy, l’un de ses anciens meilleurs amis. Refusant d’admettre sa souffrance face au couple et à la Confrérie, Benoit demande à Maud, sa toute nouvelle assistante, de se faire passer pour sa compagne.

Mon avis :
Cette fois, c’est au tour de Ben d’avoir son tome qui lui est consacré. Alors que ce dernier est en plein désarroi émotionnel, pour faire bonne figure, il choisit de mentir à ses amis. Il demande dès lors à Maud, sa nouvelle assistante, de se faire passer pour sa petite amie. Et même s’il s’agit là d’une forme de chantage, celle-ci, pour conserver son emploi, accepte. La réalité finira par prendre le dessus sur le mensonge. Et si au final, cette mascarade pouvait finir sur une belle histoire d’amour ?

J’ai lu le premier opus de cette série il y a peu, et j’étais impatiente d’en savoir plus sur Ben. Il faut déjà savoir que la lecture de celui-ci peut se faire sans avoir au préalable lu « L’orgueil de Jay ». L’intrigue qui, certes, n’est pas originale, est bien menée. Dès le début, je me suis laissé prendre au jeu, me délectant de chaque page, l’histoire étant addictive. Le récit est très bien rythmé, riche en émotions.
La plume d’Adeline Dias, reste fluide et très agréable à lire.

Je me suis attachée aux personnages. Tous deux ont un côté touchant. Maud est une jeune mère célibataire qui a besoin de son travail pour subvenir à ses besoins, mais également à ceux de Mattéo, son petit garçon. Elle a son côté fier, mais aussi celui vulnérable, notamment face à Benoit. Malgré cela, si sa proposition l’affecte en premier lieu, elle décide de s’engager, étant loin de s’imaginer que sous son air despotique, Benoit cache une réelle colère.
Benoit est PDG de sa boite. Décrit comme un patron tyrannique, despotique, il n’en reste pas moins un homme blessé. Il a toujours été attiré par Charlotte, sa meilleure amie, et même s’il ne peut l’avoir, il continue d’espérer, malgré le fait qu’elle soit fiancée et sur le point de se marier. Ce sentiment se traduit chez lui, comme dit plus haut par de la colère, mais aussi quand on creuse sous la surface, par un mal-être. Renfrogné, imbuvable, on a juste envie de lui mettre des claques et de l’envoyer balader, tout comme Maud le fera. Mais cette dernière finit par trouver la faille. Après avoir accepté de jouer le jeu, elle est indéniablement attirée par lui, et à force, même si les choses ne s’avéreront pas faciles entre eux, il finira par comprendre qu’un lien les unit et que Charlotte n’était qu’un « idéal », qu’il faut tourner la page une bonne fois pour toutes.
On notera également l’évolution de Baptiste, mais aussi de Samuel, deux protagonistes secondaires mais tout aussi intéressants.

En bref : j’ai passé un excellent moment avec ce livre. Une belle histoire, qui m’aura fait passer par tout un panel d’émotions : tristesse, joie, pincement au cœur. J’ai maintenant hâte de découvrir le tome consacré à Rodrigue, me demandant ce que l’auteure nous réserve le concernant.


sp

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s