Chroniques·Comédie romantique

Road trip – Ena Fitzbel

City Editions – 12 Avril 2017
320 pages

Résumé :
Vanessa est une jeune femme gentille. Trop gentille. Sa nouvelle lubie pour faire le bien dans le monde, c’est d’aller livrer de l’eau aux Africains. Elle remplit donc une vieille guimbarde et c’est parti pour une expédition sans problèmes.
Enfin presque… Si seulement, elle ne devait pas faire du covoiturage et supporter Gauthier, un jeune homme arrogant et mufle. Tout les oppose et le périple s’annonce mouvementé, surtout quand la voiture tombe en panne au beau milieu de la Creuse.
Le désastre risque de tourner au cauchemar quand ils débarquent dans le seul lieu habité du coin, un étrange centre de remise en forme. Un majordome se promenant nu dans les couloirs, des septuagénaires bien verts pour leur âge, une nymphomane et un délinquant vont devenir autant de petits cailloux sur l’improbable chemin menant au bonheur… 

Mon avis :
Vanessa est sur le point de prendre ses vacances pour partir livrer de l’eau aux enfants africains. Une de ses collègues l’a inscrite sur le site de covoiturage de la société dans laquelle elle travaille, et dès le lendemain, elle fera connaissance avec cette personne qui fera une partie de cette expédition en sa compagnie. Elle qui d’ordinaire est gentille, le sera moins face à Gauthier, cet homme de la direction qui n’est pas très charmant de prime abord.
De petits revirements de situation jusqu’à ce que la voiture tombe en panne quasi au milieu de nul part, les choses vont et viennent. Mais le meilleur ou le pire restent à venir, surtout quand ils mettent les pieds dans cette fameuse clinique…

J’avoue, ici, c’est le résumé qui a opéré. L’intrigue qui est somme toute banale, est bien menée. L’auteure a réussi à m’embarquer dans l’histoire, et ce, dès les premières pages, lesquelles m’ont tout de suite mis dans l’ambiance. Le récit est bien rythmé, plein de fraîcheur, tout en légèreté. On y retrouve des situations cocasses, rebondissements, et surtout de l’humour. Je ne vais pas le cacher, je m’attendais à autre chose, et c’est cela, je pense qui a fait défaut durant ma lecture. Si l’on regarde bien, la première de couverture, ne correspond pas réellement au résumé, et encore moins à l’histoire…
La plume d’Ena Fitzbel est fluide, agréable à lire.

Je me suis un tant soit peu attachée aux personnages, mais ils ont réussi également à me rendre un peu nerveuse, tellement par moments, j’ai eu envie de les secouer. Vanessa est une jeune femme qui a le cœur sur la main, mais également son franc-parler. A certains moments, elle n’appose pas de filtres, ce qui lui a valu certains désagréments, notamment dans son travail. Elle a un fort caractère et une belle détermination, même si celle-ci part des fois en vrille… de par la faute à un certain compagnon de voyage.
Gauthier d’Albron.. Lui est le mec de la direction, celui qui veut tout contrôler et faire comme il en a envie. Arrogant, maniaque du contrôle, et j’en passe, ou au contraire, charmant, attentionné, dragueur,… (il est bipolaire ou quoi). Ce dernier m’a plus d’une fois fait lever les yeux au ciel.
Viennent ensuite les protagonistes secondaires qui ont tous a apporté un petit plus, et certains sont assez loufoques.

En bref : j’ai passé un bon moment avec ce livre, mais c’est sans plus. M’attendant à autre chose, je pense que j’ai dû passer à côté. Malgré tout, l’histoire est fraîche et pétillante. « Road trip » est un roman idéal en ce moment de l’année, parfait pour une lecture détente.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s