Chroniques·Erotique·Romance contemporaine

La Société, T.8 : Le premier pas – Angela Behelle

Editions J’ai Lu pour Elle – 16 Mars 2017
318 pages

Résumé :
Au sein de la Société, les compétences des adhérents peuvent être mises à contribution à tout moment. En vertu de ce principe, Alexis Duivel se permet de solliciter Frédérique Roche, kiné aux doigts de fée et accessoirement élément actif de l’organisation clandestine. La mission de la demoiselle, si elle l’accepte : remettre un jeune accidenté de la route sur pied. Et pour faire fondre ses réticences, le vice-président a prévu d’user d’arguments très persuasifs, qui auront tôt fait d’expédier la jeune femme en Provence, au chevet d’un homme énigmatique pouvant lui réserver bien des surprises…

Mon avis :
Frédérique Roche, kinésithérapeute et par ailleurs, membre actif de La Société, se voit sollicitée par Alexis Duivel. Sa mission consiste à prendre en charge Stéphane Vallate, un de ses amis, victime d’un accident de la route quelques mois auparavant. Si en arrivant en Provence, elle se retrouve d’abord en territoire hostile, ce pour quoi Alexis l’a missionné prendra en partie son sens, et c’est un tout autre contrat qui finira par s’établir entre son patient et elle…

Cela faisait un bon moment que je n’avais pas replongé dans cette saga, et je peux dire que cela m’avait manqué. D’emblée, l’auteure m’a conduite au sein de l’intrigue qui est très bien ficelée. L’histoire m’a captivée, tenue en haleine durant toute ma lecture. Le récit est très bien rythmé, les pages se tournent à toute allure, ne nous laissant pas le temps de souffler. Contrairement aux autres tomes, les scènes érotiques sont moindres, le côté émotionnel prend le dessus.
Comme d’ordinaire, la plume d’Angela Behelle est fluide, agréable à lire.

Très vite, je me suis attachée aux personnages. Frédérique Roche est une habituée au sein de La Société, notamment à l’Ecarlate. Elle n’a pas la langue dans sa poche et n’hésite pas à accepter un défi, mais non sans contrepartie. On peut la qualifier d’impertinente, nymphomane, cependant, au contact de son patient, elle se découvrira une nouvelle facette, se mettant à éprouver des sentiments plus profonds.
Stéphane Vallate est un ami de notre cher vice président et tout comme ce dernier, on réalisera qu’il est également un fin stratège. De prime abord, réticent, il accepte de lier un contrat avec sa thérapeute. Il joue un jeu, mais au final, ce sera pour la bonne cause. De plus, les coups de crayon auxquels il s’adonne permettront d’établir une relation de confiance et lui apporteront le petit plus qui lui a manqué jusqu’à présent. Il a son rôle dans l’organisation, mais attention, car à trop bluffer, il pourrait perdre la partie, comme dans un poker. Et Frédérique, elle, s’y connaît dans ce domaine.

En bref : j’ai passé un excellent moment avec ce livre. Le fil conducteur est conservé, et c’est un réel plaisir de découvrir de nouveaux protagonistes. Ce tome ne fait pas exception, Angela Behelle a de nouveau manié sa plume avec brio !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s