bit-lit·Chroniques

Blackely, Gardienne de la nuit, T.1 – K. Aisling

Editions Sharon Kena – 17 Octobre 2017
200 pages

Résumé :
Je me nomme Blackely. La nuit est mon domaine et j’en suis la protectrice. Je prends sous mon aile les victimes innocentes d’agressions formantées par l’Ordre Lumière… Ces cibles, tout le monde les connait. On les représente assoiffés de sang, avec des canines proéminentes, quelques fois, ils ont une force et une vitesse hors du commun, et l’immortalité. Oui, vous l’avez compris, je parle des vampires. Or, dans mon monde, ils tentent de vivre normalement et de rester discrets. Peu atteignent le siècle d’existence et gagnent le nom d’Ancestral. Les membres de l’Ordre, sous le commandement de mon père, les traquent et les exterminent…
Mon quotidien est bien rodé… trop peut-être. Une lettre. La venue d’un Ancestral. Une meute de garous. Des meurtres de plus en plus fréquents. Ces évènements vont bouleverser mon existence et vont m’obliger à revoir l’ordre de mes priorités.
Il ne me reste que peu de temps. La mort n’attend pas. Elle frappe. C’est une compagne fidèle.

Mon avis :
Blackely est une protectrice, la gardienne de la nuit. Durant la journée, elle est étudiante en arts, mais la nuit, elle rôde dans les rues afin de protéger les espèces surnaturelles que l’Ordre Lumière veut exterminer, et notamment les vampires. Car il ne faut pas croire, ils ne sont pas si méchants que veulent bien le faire croire les membres de l’Ordre. Alors que deux ancestraux font leur apparition en ville, elle compte bien sur ses amis garous Stan et Alec pour l’aider à les protéger, d’autant plus que des meurtres de plus en plus virulents ont lieu et que d’autres métamorphes en veulent à ses amis. Malgré tout, il va falloir faire vite, car son temps est malheureusement compté !

Je ne le nierais pas, ici, c’est la couverture qui m’a attiré, car franchement, qui ne craque pas dessus. L’intrigue, sortant du schéma classique de l’univers bit-lit, est bien menée. Dès les premières pages, l’auteure a su m’embarquer dans l’univers de Blackely, me tenant en haleine durant toute ma lecture. Même si petit à petit, j’ai senti venir les événements, le récit n’en est pas moins rythmé et addictif.
On y retrouve de l’action, des rebondissements, et de l’humour. L’emploi de la première personne ne m’a aucunement gêné, bien au contraire, j’avais l’impression d’évoluer aux côtés, voire même à la place de notre héroïne.
La plume de K. Aisling, que je découvre ici, est fluide, très agréable à lire.

Je me suis très vite attachée aux personnages. Blackely est une jeune femme de 23 ans. Simple étudiante le jour, elle est la gardienne de la nuit, la protectrice des vampires et autres créatures surnaturelles. Fille du fondateur de l’Ordre Lumière, elle n’est plus en contact avec son père depuis plusieurs années, et réussit à cacher sa seconde fonction à ses connaissances, ceux avec lesquels elle a grandi qui eux, sont membres de l’Ordre. Son temps est compté, mais elle veut quand même accomplir ce qu’elle veut et fera tout ce qu’elle peut pour comprendre le pourquoi du comment du fonctionnement de cette organisation. Elle est déterminée, volontaire, et très téméraire. Sa rencontre avec les Ancestraux la déstabilisera quelque peu, surtout celle avec Laurent, qui ne la laissera pas insensible.
Laurent est un Ancestral. Bien qu’en arrivant dans la ville avec son frère Yann, leur « excuse » est de monter leur affaire, à savoir : un bar. Leur but premier est au final de comprendre comment ont pu disparaître des membres de leur famille, et affronter l’Ordre qui pourrait en être à l’origine.
Alec et Stan sont un couple de loups-garous. Mais surtout, ce sont les amis de Blackely, et ils la forment notamment à se battre, à se blinder contre différentes attaques. Alec est l’alpha de la meute, et il compte bien protéger ceux qui sont sous ses ordres.
Cassie est la meilleure amie de la jeune femme, et ce, depuis l’enfance. C’est également sa colocataire, et par la même occasion, une sorcière. Grâce à elle, Blackely peut se fondre dans la nuit sans qu’on la distingue. Contrairement à elle, Cassie est quelque peu volage, a un côté un peu plus rêveur, mais elle est prête à tout pour aider son amie.
Les protagonistes secondaires tels que des membres de l’Ordre, comme le trio Zaac, Boris et Ethan, me laissent perplexes.

En bref : j’ai passé un très bon moment avec cette lecture. Un premier tome qui pose les bases. L’histoire nous tient en haleine, et est riche en actions et rebondissements. J’ai hâte de connaître la suite des aventures de Blackely et ses acolytes !

Publicités

6 réflexions au sujet de « Blackely, Gardienne de la nuit, T.1 – K. Aisling »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s