Chroniques·Comédie romantique

Le père Noël était presque parfait – Rose M. Becker

Editions Addictives – 19 Octobre 2017
178 pages

♦ Résumé :
Calista rêve d’un miracle de Noël pour sauver le café familial, menacé de fermeture. Mais pour commencer, elle a droit à une surprise tombée du ciel !
Liam vient d’avoir un accident de voiture, il est blessé et désorienté. Calista n’écoute que son bon cœur et le recueille chez elle, lui offrant un toit et de quoi se remettre. Mais Liam n’est pas celui qu’elle croit, et il n’est pas venu dans cette petite ville par hasard… Alors que les sentiments s’en mêlent, les deux jeunes gens entament une relation mouvementée et basée sur un mensonge inextricable.
Et si la vérité était plus complexe encore que les secrets ?

Mon avis :
Le café familial battant de l’aile, Calista et sa famille sont sur le point de mettre la clé sous la porte après les fêtes de fin d’année. Comme beaucoup, mais avec peu d’espoir, elle dépose un vœu dans la boite : elle souhaite un miracle.
Elle rencontrera Liam, un inconnu sexy qui a été victime d’un accident de la route. Si elle le trouve à son goût, lui également, mais il ne lui dit pas tout et elle ne croit pas réellement au hasard. Entre secrets, mensonges, sentiments… la magie de Noël va-t-elle opérer ?

Il était plus qu’improbable que je passe à côté de ce nouveau titre de l’auteure, et même si nous ne sommes pas dans la bonne période, je me suis lancée dans cette lecture. L’intrigue, qui est un parfait cliché, est néanmoins bien menée. Dès les premières pages, je me suis laissé porter par l’histoire, qui est légère, pétillante et surtout très addictive. Le récit est très bien rythmé, les événements s’enchaînent et on ne s’ennuie pas une seconde. Les émotions et l’humour sont présents, mais c’est surtout le charme et la magie de Noël qui opèrent.
La plume de Rose M. Becker, comme à l’accoutumé est très fluide, très agréable à lire.

Je me suis rapidement prise d’affection pour les personnages. Calista est une jeune femme qui n’a jamais habité ailleurs que dans sa petite bourgade. Depuis qu’elle a perdu son père, son souhait est de devenir psychologue. Alors qu’elle effectue des études de psychologie par correspondance, elle est en parallèle serveuse dans le café restaurant familial. Je dirais même, tout le monde la connaît, tout le monde se connaît. Mais sa vie amoureuse est aussi à néant, jusqu’à l’arrivée de Liam, le « vagabond », accidenté de la route, qu’elle prend sous son aile. Très vite, elle se prend à éprouver des sentiments pour lui, mais la prudence est de mise, car elle sent qu’il lui cache des choses, et quand elle les découvrira, la surprise ne sera pas moindre…
Liam est donc le jeune homme sexy qui a été mis sur le chemin de Calista. S’il ne dit pas les choses telles qu’elles sont, il a ses raisons d’être ici. Après sa convalescence, il reste un peu aux côtés de la jeune femme, n’hésitant pas à aider, être prévenant et surtout très attentionné. Mais la réalité va le rattraper et dès lors, la vérité éclatera, alors qu’en aucun cas, il ne voulait que Calista ne l’apprenne de cette façon, car il tient vraiment à elle..

En bref : j’ai passé un très bon moment, mais trop court avec cette lecture. Une comédie romantique, légère et pétillante, idéale à lire sous un plaid lors des journées d’hiver. Une romance doudou comme j’aime les nommer, qui fait du bien au moral !

Publicités

2 réflexions au sujet de « Le père Noël était presque parfait – Rose M. Becker »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s