Chroniques·Romance contemporaine

Âmes indociles – Emma M. Green

Editions Addictives – 19 0ctobre 2017
704 pages

Résumé :
Petite dernière d’un empire de la mode, Calliopé décide de s’affranchir d’un père abusif et tout-puissant pour retrouver son enfant, qu’on l’a forcée à abandonner des années plus tôt. À 22 ans, la brune révoltée ose enfin affronter son passé. Mais c’est son présent qui vacille et son futur qui surgit quand elle rencontre enfin Willow, une curieuse petite fille de cinq ans qui est bien la sienne.
Seul obstacle à leurs retrouvailles : le père adoptif de Willow, Lennon Hathaway, bien trop beau pour être vrai, trop riche pour être honnête, trop solitaire pour lui faire une place dans sa vie et trop méfiant pour croire en elle.
Et pourtant, dans ses yeux verts, elle jurerait avoir vu une lueur d’humanité. Peut-être même autre chose, un sentiment qu’elle n’espérait plus…

Mon avis :
Alors que son père n’est plus en état de nuire, Calliopé a envie de construire son propre chemin, et dans un premier temps, elle part à la recherche de sa fille qu’elle a été forcée d’abandonner dès la naissance. Cinq ans plus tard, la voici à Cape Cod, bien décidée à rencontrer cette petite fille brune qui lui ressemble tellement, mais les choses ne seront pas si faciles, car Lennon Hathaway, est très protecteur envers sa fille adoptive. Elle va devoir faire preuve d’optimisme et de stratégie, afin que cet homme solitaire puisse la laisser entrer dans la vie de Willow, et qui sait, peut-être également lui faire un place dans la sienne…

Un duo d’auteures sur lequel il est difficile de ne pas craquer. L’intrigue, ici un tant soi peu originale, est bien menée. D’emblée, je me suis laissée porter par l’histoire qui avance crescendo, dont les rebondissements et le suspens nous tiennent en haleine. Le récit a un très bon rythme, impossible de s’ennuyer une seule seconde, et les émotions sont en accord avec l’histoire, on ne peut que les ressentir en même temps que nos protagonistes. L’humour est également présent dans le roman.
La plume d’Emma Green reste, comme à son habitude, fluide et très agréable à lire.

Je me suis rapidement attachée aux personnages. Calliopé (Callie) est une jeune femme qui a toujours été sous l’emprise de Vito Lazarri, son paternel. Styliste dans l’empire de son père, elle a envie de se lancer seule dans la création. A l’heure actuelle, alors que ce dernier ne peut plus nuire, elle veut se reconstruire, vivre de ses propres ailes, mais elle veut aussi s’affranchir de ce passé qui l’a tant « détruite ». Elle a une belle force de caractère, est un peu folle sur les bords, mais ce serait plus un côté excentrique que de la folie pure. On ne peut qu’être charmée par cette dernière.
Lennon Hathaway est devenu le père adoptif de la petite Willow, un peu par obligation. Cela fait des années, qu’il vit seul en bord de mer et qu’il a construit son empire par sa seule force. Solitaire, charmant, sexy, il reste dans un premier temps méfiant envers Callie et cela se comprend. Puis, petit à petit, elle éveille quelque chose en lui, mais difficile de résister à un tel raz de marée..
La petite Willow est vraiment toute mignonne, on sait réellement de qui elle tient, vu qu’elle a également la fibre créatrice et l’oreille fine comme sa mère, qu’elle apprendra à connaître.
Gus le meilleur ami de Callie, m’a quelque peu déçue, pourtant, il a l’esprit aussi fou que cette dernière.
Nous retrouvons également Tutu, Dante ainsi que Morue, que nous avions rencontrés précédemment.

En bref : j’ai adoré cette lecture. Un tome intense riche en rebondissements et émotions. Dès les premières pages, Emma Green nous donne le ton, l’histoire est tellement addictive, qu’il est difficile de quitter le livre avant la fin !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s